LES ARTISTES DE LA PROCRASTINATION.

Pour certaine personne, la procrastination est un territoire sacré qu’il ne faut pas profaner. C’est ceux-là que j’appelle les ARTISTES DE LA PROCRASTINATION. Pour te dire pourquoi, il faut que tu remettes à demain car ils sont très doué ; ils ont le vocabulaire qu’il faut, ils ont les preuves écrites et des images t’expliquant pourquoi c’est demain qu’il faut que tu te lances, que c’est l’année prochaine ou dans deux ans qu’il faut que tu te lances. La seule chose qu’ils ignorent est que DEMAIN C’EST LOIN !!!

La procrastination est la première source d’échec dans la mesure où celui qui trouve des motifs pour ne pas agir ne pourra jamais réussir ; à force de toujours remettre à plus tard, on finit par ne jamais avoir la force de faire. Et ce syndrome de toujours différer trouve en nous un terrain fertile, germe et finit par devenir un automatisme et dès lors nous devenons, même sans le vouloir, ARTISTE DE LA PROCRASTINATION.

Les personnes souffrant de procrastination sont le plus souvent des personnes très influençables, qui n’arrivent pas à se décider ; des personnes ayant un déficit de confiance en soi et qui de ce fait se fient trop au jugement des autres. Elles se laissent emporter par le fameux QU’EN DIRA TON. Elles oublient qu’être dans les conditions idéales pour lancer un business ou une activité quelconque est un mythe. Or, les conditions idéales pour débuter n’existent pas, le meilleur moment c’est maintenant.

La meilleure façon de lutter contre la procrastination c’est d’accepter ou de se donner le droit de se tromper, de savoir que échouer ou se tromper n’est pas une fatalité comme nous a laissé croire notre éducation scolaire francophone ; c’est parlant de cela que le Docteur MAXWELL MALTZ disait : «le cerveau humain est un mécanisme qui apprend de ses erreurs, il a en besoin pour s’améliorer, et d’action en action il va se perfectionner ».

LES ARTISTES DE LA PROCRASTINATION.
MAXWELL MALTZ

Un autre moyen de lutter contre cette maladie verbalement transmissible est de savoir qui écouter, de s’entourer de personnes dynamiques (celles qui agissent, celles qui essaient d’aller de l’avant au maximum de leurs capacités). Au Cameroun et dans les pays d’Afrique francophone (je présume), l’environnement n’aide pas, car quand tu échoues on se moque de toi et quand tu réussis on est jaloux de toi. Mais cela n’empêche pas ces jeunes entrepreneurs de se lancer ; cela n’empêche pas les rêveurs de croire en leurs rêves, de se donner les moyens de les réaliser et ainsi de sortir de la prison dans laquelle les « normes sociales » veulent les embrigader.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s