Rencontre avec Aristide AYOLO, promoteur du site de Accro aux livres

La simple volonté suivie de la persévérance et couronnées de la passion suffisent largement pour devenir entrepreneur au Cameroun. Malgré sa maladie, Aristide AYOLO âgée de seulement 20 ans, nous donne espoir et nous invite à encourager les jeunes dans la lecture et l’écriture tout comme lui. A le lire, on tendance à croire que les pensées : ‘’on est jamais trop jeune pour entreprendre’’ et ‘’ce qui ne te tue pas, te rend plus fort’’ ont été approuvé pour lui.

Qui êtes-vous ?

Je suis Aristide AYOLO, de mon nom de naissance MEYO AYOLO Aristide né le 18 Mai 1998 à Mbandjock. J’ai fait des études en Lettres bilingues à l’université de Yaoundé 1, titulaire d’un Baccalauréat A4 All. J’ai plusieurs casquettes provenantes de mon amour pour les écrits. A savoir : écrivain, blogueur, rédacteur web et  promoteur littéraire.

Depuis combien de temps êtes-vous entrepreneur et quelles sont les raisons qui vous y ont motivé ?

Né d’une famille d’entrepreneurs à la base, je m’engage à suivre les pas des autres y a de cela un an déjà.  En plus, je n’ai jamais aimé travailler pour quelqu’un, même pas pour mon propre père. Car pour moi, c’est comme abandonner mes rêves pour participer à la réalisation de ceux d’un autre. Ajouter à ça ma rencontre avec Alinda TCHINDA, une jeune entrepreneure et coach en développement personnel qui m’a encouragé à me lancer dans l’entrepreneuriat.

Parlez nous un peu de votre activité et avez-vous choisi ce secteur en particulier ?

Je suis le promoteur de ACCROS AUX LIVRES, un site de promotion d’œuvres littéraire. Nous offrons des services comme la correction et la relecture de manuscrites et couvertures des ouvrages. Nous accompagnons également les jeunes auteurs dans l’édition de leur livre.

Mon amour pour la lecture et l’écriture, accroché à mon objectif qui est de valoriser et promouvoir la Littérature Africaine en générale et Camerounaise en particulier, sont les principales raisons de mon engagement dans ce secteur. Voyez-vous, nul n’est sans ignorer que  nombreux sont ces jeunes-là qui ne savent même pas lire ni écrire, qui ignore l’importance de la lecture encore moins qui savent quoi lire. Les jeunes ne lisent plus et c’est un constat vraiment alarmant aujourd’hui. J’aimerais bien que ça change raison pour laquelle j’y travaille dur jour et nuit avec mon équipe.

Quelles autres activités pratiquez vous et pourquoi ?

Je travaille également sur beaucoup d’autres projets avec mes amis, qui offrent des services via internet. Celui en cours est avec un groupe de camarade qui sera bientôt mis sur pieds. Il s’agit d’un service de mécaniciens et de chauffeurs en ligne. Dans le même sillage, je suis un associé de afrikauto.com; qui est un site d’achat et de vente de voitures.

Rencontre avec Aristide AYOLO, promoteur du site de Accro aux livres.

Et le tout dernier projet, je travaille avec une amie sur un autre site de vente et d’achat d’articles. Je me bats chaque jour pour pouvoir donner le meilleur de moi sur tous ces projets. Avec une grande organisation, un esprit de disciple et de battant pour les porter haut avec mes idées. Car, se sont des projets vraiment innovateurs et très prometteurs.

Quelles ont été vos réalisations jusqu’ici ?

Personnellement, je suis auteur de deux magnifiques recueils de poèmes que j’ai baptisé Noir comme l’Aurore lorsque j’étais en classe de première et Un amour de jeunesse en classe de terminale. Ils sont disponibles sur Amazon, Fnac, Kobo et sur edilivre.com. Avec  les jeunes de mon association : Association des Jeunes Accros Aux Livres en abrégé (A.J.AA.L), nous organisons des ateliers de lecture et d’écriture, des concours littéraires et des livres collectifs dans des écoles ou des églises et uniquement pendant les congés et les vacances.

Rencontre avec Aristide AYOLO, promoteur du site de Accro aux livres

Quelles difficultés rencontrez-vous au quotidien et comment les surmontez vous ?

La première difficulté a d’abord été mon état de santé. Ce n’est pas facile de travailler quand vous avez une maladie qui vous empêche de vous déplacer. Mais avec le temps et la patiente c’est un problème que j’ai surpassé. La deuxième difficulté a été le financement et pouvoir trouver une équipe fiable. En ce qui concerne le financement, j’ai dût commencer sans rien comme bon nombre d’entrepreneurs aujourd’hui. Heureusement pour moi, mon père est un chef d’entreprise et il m’a appris à démarrer une entreprise avec 0 FCFA. Il n’a pas été également facile de trouver des partenaires qui pourront nous accompagner dans cette aventure. Mais, cela s’est réalisé avec le temps et la persévérance.

Et je dois dire que toute ma force pour surmonter ces épreuves m’est venue de mon handicap, de ma soif de réussir. Afin de réaliser mes rêves grâce à ma passion, mes ambitions et ma forte volonté.

 

Quelles sont vos projets à long terme ?

Avec mon équipe, nous ambitionnons être le plus grand promoteur littéraire dans le monde. Et pourquoi ne pas créer une maison d’édition au Cameroun. Ce que je souhaite beaucoup aux jeunes auteurs camerounais qui après avoir publié dans les maisons d’éditions étrangères n’ont malheureusement pas la possibilité de recevoir leurs livres. Dès le lancement de notre site accros aux livres, nous commencerons par promouvoir des articles purement littéraires, des notes de lecture et des critiques littéraires d’origine africaines.

Cette année, avec mon association (A.J.A.A.L), nous lancerons un recueil de poème collectif sur le thème Paix et Unité qui est un appel à texte à tous les passionnés d’écriture.

Rencontre avec Aristide AYOLO, promoteur du site de Accro aux livres

Que pensez-vous de l’univers économique camerounais ?

En ce qui concerne l’univers économique du Cameroun, il est vrai qu’il a été longtemps une économie de subsistance et non de concurrence. Mais aujourd’hui, elle est en pleine essor. On peut constater une forte implication de la jeunesse camerounaise dans des activités professionnelles. Surtout que le Cameroun depuis deux ans est un pays entrepreneurial. Le gouvernement pour faire encore mieux devrait accompagner ces jeunes qui portent haut les couleurs du Cameroun sur le plan entrepreneurial. Je pense comme ça à Olivier MADIBA, Rita BAKOP, Fiel EBENGUE, Eugène Rodrigue EBONGO’O, Nikese NDJAMEN et bien d’autres encore. Il devrait également tenir compte du secteur du numérique qui est vraiment en effervescence et qui pourrait encore booster l’économie camerounaise.

Quel(s) conseil(s) pouvez-vous donner à ceux qui veulent aussi se lancer mais hésitent encore ?

Pour ceux qui veulent entreprendre, je ne peux que leur demander de ne faire confiance qu’en eux et en leur potentiel. Il faut oser, si ce n’est pas possible où vous êtes, sortez de votre zone de confort. Allez explorer le monde, allez réaliser vos rêves, parce que personne ne viendra vous les servir sur un plateau déjà réalisés. N’ayez pas peur des difficultés auxquels vous ferez face. Ne dit-on pas que c’est dans les difficultés  que l’on trouve des opportunités ? Vous voulez entreprendre n’hésitez plus lancez vous et ce, dès maintenant.

 

Contacts : 698 619 756 / 679024482

Page facebook et instagram : Aristide Ayolo

Mail : accroauxlivres@yahoo.com

 

 

 

3 réflexions au sujet de « Rencontre avec Aristide AYOLO, promoteur du site de Accro aux livres »

  1. Très en heur de savoir qu’il y a des jeunes comme Aristide qui ont une autre pensée de la vie. Tous des bâtisseurs comme aurait dit quelqu’un. Suivre son rêve est désormais possible. Il faut juste y croire. J’ai des poèmes qui traînent dans mes cahiers de Mathématique et de Philosophie, je vais faire la collecte pour éditer chez vous d’ici peu (rires).

    Force à toi et aussi à l’équipe.
    L’interview est de qualité. Merde Fidèle Ebengue pour la découverte.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s