YO SOY PABLO EMILIO ESCOBAR GAVIRIA

Cela fait environ un mois que j’ai commencé à regarder des documentaires sur les plus grands escrocs et trafiquants de l’histoirede l’humanité, de la SICILLE à CHICAGO en passant par BOGOTA, MANILLE et SINALOA j’ai  eu mon compte, ce n’est pas un film, ce n’est pas le PARRAIN ou SCARFACE, ici on ne parle pas de DON CORLEONE, on parle de du grand LUCY LUCIANO, de NICKY SCARFO, de EL CHAPO, de OJ LARRY HOOVER, de ZE PEQUEGNO et des autres. Aussi maniaque et millionnaire les uns et les autres, des savants d’un autre genre, des visionnaires et des dirigeants hors pair, calme, rationnel et extrêmement méticuleux. Deux d’entre eux m’ont vraiment fasciné, LUCY LUCIANO le véritable organisateur de laCOSA NOSTRA mafia italienne aux Etats-Unis et le grandissime PABLO EMILIO ESCOBAR GAVIRIA.

YO SOY PABLO EMILIO ESCOBAR GAVIRIA
LUCY LUCIANO

Que ce soit légal, moral ou pas l’aventure entrepreneuriale a la même forme, les mêmes problème, des risque plus ou moins élevé, mais tous les entrepreneurs du monde ont pratiquement le même trajet, ils ont des rêves, combattent et se donnent au maximum pour les réaliser afin de SE REALISER. Quel qu’en soit le domaine d’activité c’est la même chose, pour un sportif qui réussit il y en a plus de  2 000 qui échouent, pour un artistes qui réussit il y en a plus de 2 000 qui échouent, pour une entreprise ou un entrepreneur qui réussit il y en a beaucoup qui passe à la casserole, pour un narcotrafiquant qui réussit il y en a beaucoup qui meurent ; c’est une réalité universelle, elle s’impose à tout entrepreneur. Un marché que ton entreprise gagne est un marché perdu pour tes concurrents, soit tu te défends bien soit tu te fais cribler de balle.

PABLO ESCOBAR née le 1er Décembre 1949 et mort le 2 Décembre 1977 à MEDELIN, tombé sous les balles de la police Américano-Colombienne (une entreprise concurrente). ESCOBAR était une personne avec des qualités qu’on reconnait aux meilleurs leaders de ce monde ; calme, sociable, orateur de génie, excellent négociateur et surtout un fin stratège. Il commence en tant que son activité entrepreneuriale âgé d’environ 20 ans en tant que trafiquant de bas étagesdans la vente de cigarette de contrebande, le vol de voiture et le kidnapping contre rançon avant de se lancer sa très lucrative entreprise de trafic de drogue. Le lancement de cette entreprise fûtextrêmement difficile, il y a des problèmes aussi bien interne qu’externe, il nomme cette entreprise LE CARTEL DE MEDELIN, un entreprise qui se développe assez rapidement (malgré d’énorme soucis), il exporte la plus grande partie de sa marchandise (cocaïne) vers les Etats-Unis, un marché qu’il finit par couvrir à 80%  avec des moyens de transport très sophistiqué pour certain et très immoral (selon moi) pour d’autre. En interne (en Colombie) il fait face à des groupuscules de trafiquant qui se font la guerre entre eux, beaucoup de mort pour peu de gain, PABLO fait la même chose que LUCY LUCIANO avait déjà expérimenté aux Etats-Unis une cinquantaine d’années plutôt, il organise ces différents groupe autour d’un intérêt commun, LA PRESERVATION ET LE DEVELLOPPEMENT DE TOUS LES NARCOS.

Dans les années 80, tout réussit à cette COMMISSION d’un autre genre et son chef PABLO ESCOBAR fait des chiffres d’affaire hallucinant autour de31 milliard de dollars US par an, ce montant est légèrement inferieur au PIB Colombien de année 80 qui oscillait autour de 33 milliard de dollars US, PABLO ESCOBAR encaisse son magot d’une main et tue ses ennemis d’une autre, on le surnomme LE DUR, LE CHEF, LE PATRON DU MAL, LE ROBIN DES BOIS COLOMBIEN ; ces surnoms dénote bien la crainte qu’il inspire à ses ennemis et le respect qu’il a venant de sa communauté et de ses alliés. PABLO se donne des allures de sauveur, il est philanthrope et il donne tellement à sa communauté que dans chaque foyer de MEDELIN il y a un portrait divin à son effigie. La philanthropie est une antichambre du pouvoir alors ESCOBAR rêve de pouvoir, il rêve être EL PRESIDENTE DE LA REPUBLICA DE COLOMBIA (le président de la république colombienne), et décide d’entamer  nouveau projet par le parlement, il est député pendant UNE JOURNEE……..àsuivre (YO SOY PABLO EMILIO ESCOBAR GAVIRIA part 2 le 30 septembre 2018) et LA MAFIA AFRICAINE ; UNE MAFIA DE CONSOMMATION le 10 octobre 2018.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s