MON RÊVE, MON COMBAT

Je suis certain que chacun d’entre nous a un rêve, un rêve profond qu’il l’assume ou pas. Chacun a un endroit où il aimerait être demain, une vie qu’il aimerait vivre demain. Ma question est la suivante, te donnes-tu assez pour pouvoir vivre ton rêve ? Fais tu ce qu’il y a à faire ? La vie est trop courte pour la passer à se trouver des excuses et le temps passe, que tu l’aies utilisé à bon escient ou pas. Les excuses, il y en aura toujours car l’Homme est doués pour les créer; mais le fait est que si ce que tu fais maintenant ne te conduit pas directement vers tes rêves, vers ton devenir alors abandonne le. Si ta préoccupation actuelle n’est pas liée d’une façon ou d’une autre à ton avenir, alors, sache bien qu’avant que ta chair ne meurt, tu auras vécu comme un mort, tu auras vécu à travers tes soucis, tu auras traversé la vie tel une étoile filante éteinte, une étoile filante qui se serait elle-même paralysée et dont la lumière aura été étouffée par la peur de l’inconnu. 
« La plupart des gens passent leur vie à faire des tâches qui ne leur plaisent pas particulièrement, et finiront par économiser assez d’argent pour arrêter de faire ces travaux juste à temps pour commencer à mourir ; ne sois pas une de ces personnes. Il y a une différence entre vivre et survivre. Faites quelque chose que vous aimez, et trouvez quelqu’un à aimer qui aime ce que vous aimez et ce que vous faites.
C’est aussi simple que ça.
Et c’est dur.  »  John Connolly

Je suis bien conscient du fait que c’est assez difficile de mettre la nourriture dans le plat de ses enfants, de s’occuper de son loyer, de ses autres charges et de ses rêves en mêmes temps. Mais moi, je dis, ce sont ces rêves que nous mettons en deuxième ou en troisième position qui sont en réalité l’unité de mesure de notre existence. Nous vivons réellement à travers ce que nous avons à faire sans faire. À travers ce que les autres voient comme un travail, mais que nous nous amusons en le faisant. Il faut que ce que nous faisons tous les jours soit lié à l’accomplissement des rêves que notre être profond garde dans ses tiroirs.
Ainsi, pour mieux envisager l’avenir, prends note de ce proverbe :
«SI TU NE VAS PAS A LA POURSUITE DE TES REVES, TU NE LES ATTEINDRAS JAMAIS.
SI TU N’OSES JAMAIS DEMANDER, LA RÉPONSE SERA TOUJOURS NON.
SI TU NE VAS JAMAIS DE L’AVANT, TU RESTERAS TOUJOURS AU MÊME ENDROI

2 réflexions au sujet de « MON RÊVE, MON COMBAT »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s