ATTRACTIVITÉ DES MARCHÉS (part3).

Pour mieux comprendre cette partie, veuillez lire la deuxième partie en cliquant ici.

 Taux de changement de la technologie

Le taux de changement technologique, c’est la vitesse à laquelle la technologie change dans le secteur dans lequel vous voulez vous introduire. Et plus ce taux est élevé et plus le secteur est difficile à apprivoiser. L’économie mondiale actuelle tourne autour de l’innovation, mais, le lien  entre l’économie africaine et mondiale n’étant que d’environ 4 %, les économies des pays africains ne sont pas encore véritablement plongé dans l’innovation et de ce fait, le taux de changement technologie dans différents secteurs sont encore très bas, au Cameroun, il y a des secteurs dans lesquelles on utilise encore des machine datant de 1990 pourtant derrière celle-ci, il y a trois autres technologies, mais il y a aussi des secteur comme celui des BTP L’économie mondiale actuelle tourne autour de l’innovation, mais, le lien  entre l’économie africaine et mondiale n’étant que d’environ 4 %, les économies des pays africains ne sont pas encore véritablement plongé dans l’innovation et de ce fait, le taux de changement technologie dans différents secteurs sont encore très bas, au Cameroun, il y a des secteurs dans lesquelles on utilise encore des machine datant de 1990 pourtant derrière celle-ci, il y a trois autres technologies, mais il y a aussi des secteur comme celui des BTP (bâtiments et travaux publics) qui est au pas avec les nouvelles technologies. Qui est au pas avec les nouvelles technologies.

 Profitabilité

Le taux de profitabilité est sûrement l’élément qui convainc ou qui dissuade le plus les entrepreneurs d’investir dans un secteur ou pas. Le taux de profitabilité est un ratio établi entre le taux de résultat net et le chiffre d’affaires hors taxe. Ce taux de profitabilité varie selon les secteurs, en général, les entreprises de prestation de services ont un taux de profitabilité plus élevé que les autres.

 Barrières à l’entrée et à la sortie

Une barrière à l’entrée, c’est l’ensemble des contraintes légales ou environnementales dont l’objectif est d’empêcher ou de limiter le nombre d’entreprises dans un secteur, comme dit dans la ligne qui précède, cette contrainte peut venir de l’Etat (dans l’octroi d’un monopole légal) ou des entreprises du secteur ; l’exemple de barrière à l’entrée que j’ai nous vient des entreprises de production de savon qui, quand ils pressentent l’arrivée d’un concurrent sérieux spécule en augmentation sur le prix de la matière première principale (l’huile). Ce qui a pour but de faire baisser la profitabilité et de repousser les entrants potentiels.

Les barrières à la sortie sont quant à eux liées aux difficultés de reconversion d’une entreprise, à la difficulté d’utilisation du matériel de production dans un secteur autre que celui dans lequel l’entreprise souhaite se désengager.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s