LOUIS YINDA ; UNE RETRAITE MÉRITÉE

Il est tellement rare au Cameroun de prendre volontairement sa retraite que quand quelqu’un le fait, on n’y croit pas, on parle de limogeage et de licenciement pourtant il y a l’âge pour être productif et l’âge où il est impossible d’être productif, car nous sommes fatigué et nous avons besoin de nous reposer afin de profiter des délices que nous avons passé toute une vie à travailler. La nouvelle de la retraite de M. LOUIS YINDA a fait un tollé dans la presse écrite camerounaise qui ont pratiquement tous titré ‘’LE LIMOGEAGE DE LOUIS YINDA’’. Et cela pour la simple raison que quand un Camerounais occupe un poste, il est sensé y être à vie, seul l’appel du très haut (la mort) peut le faire quitter son poste. C’est une règle et LOUIS YINDA en est une exception. 

LOUIS YINDA est PDG (Président-directeur Général) de la SOSUCAM depuis 18 ans, mais, travaille dans cette entreprise depuis un peu plus de 40 ans. Il entre dans l’entreprise en tant que cadre commercial en 1975 fraîchement débarqué de la société nationale d’électricité (SONEL) qu’il avait aidé à mettre en place par la fusion d’Edc et d’Enelcam. Il se fait très vite remarqué par JEAN LOUIS VILGRAIN président de SOMDIAA (actionnaire majoritaire de SOSUCAM), en 1998, M. YINDA est celui qui conduit au rachat de la CAMSUCO (société publique) et 2000, il est nommé PDG après avoir bien évidemment été DGA (directeur General adjoint) puis DG (directeur général) quelques années auparavant. Au fil d’années, cet illustre personnage a su mener la barque de l’entreprise malgré les situations difficiles qu’a traversées l’économie camerounaise et c’est l’une des raisons pour laquelle en 2012, il est décoré CHEVALIER DE LA LÉGION FRANÇAISE par l’ambassadeur de France au Cameroun. Car il faut le dire, SOSUCAM est détenue à environ 27 % par l’Etat et les privés (y compris LOUIS YINDA ) camerounais et à 73 % par le groupe Français SOMDIAA qui lui aussi (SOMDIAA) a pour actionnaire majoritaire le groupe CASTEL.

LOUIS YINDA a eu son ascension sous JEAN LOUIS VILGRAIN (alors président de SOMDIAA), et depuis 4 ans, M. YINDA est à la fois PDG de SOSUCAM et aussi coach de ses futurs remplaçants ; une attitude que les Camerounais ne comprennent pas. Alors quoi de plus normal qu’aujourd’hui, sentant la relève prête, l’homme de 70 ans désire aller se reposer afin de laisser ALEXANDRE VILGRAIN (Directeur Général), GILLES DROUIN (Directeur General adjoint) ET SAMUEL LIBOCK (directeur General adjoint) diriger la Société Sucrière du Cameroun    

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s