La CDC plie le genou face au sécessionniste

La CDC (Cameroon Development coopération) est l’une des plus veilles entreprises du Cameroun, son histoire date de la Première Guerre mondiale. Elle met sur le marché différent produit tel que le THE, LA BANANE, DE L’HUILE DE PALME, du CAOUTCHOUC et autres produits agricoles. Les usines de cette entreprise sont pour la plupart situées dans la zone dite anglophone du pays, zone qui comme vous le savez tous est en proie d’une très grande turbulence armée.

En cours de l’année 2018, des hommes armés (sans doute des sécessionnistes) on fait des éruption courante dans les plantations de la CDC et y ont fait beaucoup de dégâts aussi bien humain (morts et blessées grave) que matériel (destruction des plantations et du matériel de transformation) ce qui a mis à mal la première entreprise camerounaise en terme nombre d’emploi. Cette instabilité a eu des répercussions insoupçonnables sur le nombre d’employés de l’entreprise, de la diminution de salaire à la diminution des effectifs. Ces différentes restructurations internes causées par l’instabilité et additionner aux destructions criminelles de certains champs ont eu un effet néfaste sur les productions de l’entreprise.

Parlant du volet culture de bananes, l’entreprise est actuellement incapable de respecter ses engagements vis-à-vis de ses clients, c’est ce qui ressort d’un rapport fait par le GICAM (Groupement Inter patronal du Cameroun) dans lequel il est dit : « La CDC risque la rupture de contrat d’achat conclu avec des partenaires internationaux au regard de son incapacité actuelle à honorer ses engagements », pourtant certaines langues disent que c’est à cause  du manque de marché sur lesquels livrer ses bananes que le Cameroun a signé les APE. Hormis la banane, l’huile de palme à arrêter de couler au Cameroun de telle enseigne qu’une presse locale parlait de l’import de l’huile de palme chez un pays voisin.

La crise qui secoue la partie anglophone du pays a réussi à faire courber l’échine à cette entreprise qui jadis faisait la fierté de plus d’un Camerounais.      

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s