LES JUS PLANET PARLE EN QUANTITE, ET LES JUS TOP RÉTORQUE AVEC LA QUALITE ET LES CLIENTS ACHETENT DES POP-CORN !!!

 Cette histoire peut commencer comme toutes les autres histoires avec une introduction du genre « IL FUT UN TEMPS ». Donc il fut un temps, le marchés des boissons gazeuses du Cameroun tournait paisiblement, les BRASSESRIES DU CAMEROUN (entreprise française) se la coulaient douce avec une très grosse part de marché suivi par l’UNION DES BRASSERIES DU CAMEROUN (UCB) qui occupait une place de choix avec des produits qui d’après les consommateurs étaient plus qualitatifs que ceux de la première entreprise, et le reste du marché était à la merci des autres producteurs locaux et des produits importés. Et un jour, SOURCE DU PAYS, entreprise libanaise spécialisée dans le conditionnement et la distribution d’eau de source a décidé de se lancer dans la production et la distribution de boissons gazeuses ; et depuis ce jour, tout a changé, pour le malheur des uns et le bonheur des autres. 

Depuis 2011 que l’entreprise SOURCE DU PAYS  a lancée sa gamme de produits PLANET, le marché des boissons gazeuses camerounais s’est immédiatement reconfigurer, en optant pour un positionnement pas les prix et une large différentiation, l’entreprise a couper l’herbe sous les pieds de ceux qui existaient déjà et surtout, il s’attaqua directement au marché jusqu’à là occuper par son meilleur concurrent LES BRASSERIES DU CAMEROUN. 

Et depuis, c’est une guerre sans merci entre les deux entreprise (française et LIBANAISES), c’est un défi du genre ‘’qui pisse le plus loin’’, ‘’qui a le meilleur prix’’, ‘’qui a le meilleur goût’’, ‘’qui a la plus grosse… Bouteille’’. Et jusqu’ici, c’est l’entreprise Libanaise qui porte la culotte, car c’est elle qui mène la dance, son concurrent est légué au rang de suiveur. SOURCE DU PAYS attaque et LES BRASSERIES DU CAMEROUN essaient de suivre parfois maladroitement parfois avec un succès no nchalant. Comme dit dans un précèdent article, SOURCE DU PAYS  entre sur le marché avec une innovation de conditionnement à 1 litre qui se vend à 500 FCFA tandis que les entreprises déjà bien établis font plutôt du 1,5 litre qu’ils vendent à 1000 FCFA. Face à cette entrée en force, LES BRASSERIES DU CAMEROUN voit ses ventes baisser, panique et réagit quelques mois plus tard et en suivant le conditionnement et les prix, mais cette réaction a eu pour effet de limiter la casse, car le penalty était déjà entré et l’arbitre (le client) avait déjà validé le but. Alors les deux entreprises sont entrées dans un statu quo qui faisait plutôt les affaires de SOURCE DU PAYS. 

LIRE AUSSI : LE PIMENT CAMEROUNAIS SE VENDRA MAL

Et sans prévenir, SOURCE DU PAYS sort en début décembre 2018 une nouvelle carte avec pour ambition bien arrêtée de mettre K.O les BRASSERIES DU CAMEROUN pendant cette période de fête de fin d’année, en effet l’entreprise augmente la contenance de ses bouteilles, elle quitte des bouteilles de 1 litre qu’elle avait elle-même instaurée aux bouteilles de 1,25 litre au même prix de 500 FCFA. L’entreprise reste de ce fait fidèle à sa politique de pénétration de marché qui a toujours été celle du nivellement des prix par le bas, une politique qui jusqu’ici lui réussit bien. Et pour contrecarré cette nouvelle stratégie, LES BRASSERIES DU CAMEROUN lance une très grande campagne publicitaire en mettant l’accent sur a QUALITE de ses boissons gazeuses ; nous avons alors là une guerre entre la QUALITE et la QUANTITÉ. J’ai un paquet de pop-corn entre les mains et je regarde ces entreprises se donner des coup-de-poing. Et une micro-étude des attitudes de consommation de la majorité des Camerounais me pousse à penser que la QUANTITÉ (SOURCE DU PAYS) sortira de cette guerre grandie parce que les camerounais aiment la quantité. 

Ce n’est un secret pour personne, la majorité des consommateurs pensent et disent que les boissons gazeuses BRASSERIES sont plus qualitatives que ceux de SOURCE DU PAYS, c’est même pour cette raison que certains vont jusqu’à dire que les boissons SUPERMONT sont des eaux coloriées et peuvent être source de maladie, ceux à quoi l’entreprise à répondu par une publicité très drôle avec nos artistes kola sucré et cool black.

Bon maintenant comment une entreprise comme SOURCE DU PAYS peut-elle dans un secteur aussi concurrentielle que celui des boissons gazeuses arrivé à torturer la concurrence et à augmenter ses quantité (ce qui augmente les coûts de production) sans pour autant augmenter ses prix. La reponse à cette préoccupation réside dans deux possibilités :

         -l’entreprise décide d’opter sur une petite marge par litre de jus produit, mais, une très grande de production lui permet d’avoir beaucoup des économies d’échelle.

       -l’entreprise a trouver un modèle de production ou de distribution lui permettant de faire beaucoup d’économie et ce sont ces économies qu’elle utilise pour mieux pénétrer le marché.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s