PRIX DU RIZ ET DU POISSON : LE MINCOMMERCE DANS LA TOURMENTE

PRIX DU RIZ ET DU POISSON : LE MINCOMMERCE DANS LA TOURMENTE

Le prix du riz et du poisson au Cameroun augmente en silence depuis la fin d’année 2018, les opérateurs mettent en avant les difficultés d’approvisionnement pour justifier cette augmentation quasi continue.

>>TÉLÉCHARGER LE MARGAZINE LE MARABOUT ICI (opens in a new tab) »>>>>TÉLÉCHARGER LE MARGAZINE LE MARABOUT ICI

C’est pour siffler les fautes et distribuer les cartons jaunes que le ministre du commerce LUC MAGLOIRE MBARGA ATANGANA a le 20 mars convoqué tous les acteurs des opérants dans la distribution de ces deux denrées au Cameroun dans les bureaux de son ministère afin de protéger les consommateurs. Les échanges ont surement été un peu animé, mais des disposition ont été prise et doivent être respecté.

Au sortir de cette rencontre, les services du Mincommerce divulgue un communiqué de presse dans lequel les nouveaux prix sont mentionnés comme ceci :

EN CE QUI CONCERNE LE RIZ

  • POUR LES RIZ DE 25 %  BRISSURES, QUI REPRESENTE 70 % DES APPROVISIONNEMENT :

            _ PRIX DOUALA : 330 FCFA/KG

            _PRIX YAOUNDE : 350 FCFA /KG

  • PRIX DE RIZ DIT DE LUXE (RIZ THAÏLANDAIS 5 % DE BRISSURES)

            _ PRIX DOUALA : 410 FCFA/KG

            _PRIX YAOUNDE : 425 FCFA/KG

PRIX DU RIZ ET DU POISSON : LE MINCOMMERCE DANS LA TOURMENTE

POUR CE QUI EST DU POISSON

  • MAQUEREAU 20: 1000-1200 FCFA/KG  À DOUALA ET YAOUNDE
  • THON MOYEN CALIBRE : 700 FCFA/KG À DOUALA ET YAOUNDE
  • SARDINE : 750 FCFA/KG À DOUALA ET YAOUNDE
  • BAR CORVINA GROS CALIBRE : 1 350 FCFA/KG À DOUALA ET YAOUNDE
  • BAR CALADA GROS CALIBRE : 1 350 FCFA/KG À DOUALA ET YAOUNDE
PRIX DU RIZ ET DU POISSON : LE MINCOMMERCE DANS LA TOURMENTE

Et à la fin du communiqué, le ministère qu’il mettra tout en œuvre pour un contrôle effectif et permanent.

POURQUOI DIFFÉRENT PRIX ?

Certains camerounais se sont posés cette question, pourquoi les prix sont différents entre Douala et Yaoundé. Et la réponse à cette question est probablement que, ces denrées arrivant pratiquement tous au Cameroun par le port de DOUALA, ont un coût de livraison bas dans cette ville alors que leurs livraisons dans la ville de Yaoundé nécessitent encore des coûts de transport/logistique. C’est l’imputation de ceux-ci dans le coût global qui fait augmenter leurs prix dans la ville de Yaoundé.

LE MINISTRE A-T-IL REDÉFINI LA CARTE DU CAMEROUN ?

Une autre question qui se pose. Dans le communiqué, on peut lire POUR LA VILLE DE DOUALA ET DE YAOUNDE. Le Cameroun n’est-il constituer que de la ville de Douala et de Yaoundé ? Quels sont les prix applicable à EDEA (entre Douala et Yaoundé) ? Quels sont les prix applicables à BERTOUA, à MAROUA et dans toutes les autres villes du Cameroun. Ou alors la consommation du riz et du poisson sont suspendus dans les autres villes en attendant que les prix soient fixés ?

Et la dernière question est : sachant que Douala et Yaoundé ont leurs prix, les autres villes du Cameroun auront-elles aussi leurs prix à eux ?

 >>> LIRE AUSSI : GUINNESS DÉCAPSULE DES INTENTIONS MALVEILLANTES



Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s