LA ZLEC (ZONE DE LIBRE-ÉCHANGE CONTINENTALE VA-T-ELLE SURVIVRE

LA ZLEC (ZONE DE LIBRE-ÉCHANGE CONTINENTALE VA-T-ELLE SURVIVRE


La zone de libre-échange entrera en vigueur dans quelques jours, après beaucoup de tractations et de négociations, le marché unique africain va voir le jour et ouvrir peut-être la porte à une intégration politique des pays africains dans un futur proche, ce que fera sans doute sourire Kwame Nkrumah dans sa tombe.

Nul ne peut douter de l’impact positif d’une telle initiative pour le continent le plus peuplé du monde, mais beaucoup de zones d’ombre sont encore à éclairer pour pouvoir réussir une véritable intégration économique continentale. Et parmi les problèmes à résoudre, nous allons parler du plus épineux : la corruption.

Dans son édition du 16 avril 2019, le journal Camerounais DIAPASON avait titré : TRANSPORT INTER-ETAT, 150 MILLION DE POTS-DE-VIN PAR VOYAGE. Le journal parle ainsi du fret terrestre effectué entre la Cameroun et ses voisins (les pays de la zone Cemac). 150 millions de pertes, 150 millions de dépenses superflue, 150 millions de coûts supplémentaire qui viennent se greffer au Coût des marchandises pour chaque conteneur de 40 pieds qui quitte le Cameroun pour un pays voisin.

C’est à cause de cette corruption qu’un expert disait des pays Africains qu’ils sont entre eux comme les rayons d’un vélo, il est très difficile qu’ils se touchent et font commerce entre eux, qu’il est plus facile pour chacun d’eux de faire commerce avec la France ou l’Europe que de le faire entre eux. Et cette réalité se trouve justifie par l’ensemble des tracasseries présent dans tous les modes de transport inter-Etat en Afrique, et pour ne pas subir ces tracasseries, les transporteurs doivent ouvrir le porte-monnaie. Comment expliquer que des fleurs cultivé au Kenya et importé au Cameroun sont moins compétitif que ces mêmes fleurs cultivées dans le même pays, puis importées tout d’abord en France avant d’y être réexpédier au Cameroun. 

La zone de libre-échange pourra fortement redynamiser les économies du continent et il s’ensuivra certainement un effet de synergie, mais avant, il faudra trouver une formule pour dissoudre cette faiblesse.

>>>>TÉLÉCHARGER NOTRE MAGAZINE ICI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s